samedi 15 septembre 2012

Pasta con tomato crudo e burrata


Si vous avez lu mon blogue cet été, vous savez déjà que j'adore la burrata, ce fromage italien à mi-chemin entre la crème fraîche et la mozzarella de bufflonne. Cette recette, donc, c'est un peu comme la quintessence de mon amour pour la burrata: accompagnée de sa fidèle amie acidulée et pleinement mise en valeur, la burrata est définitivement la star de l'assiette. C'est aussi, pour moi, une façon de dire au revoir aux plaisirs de l'été. Nos plants de tomates ont souffert de la sécheresse, notre plant de basilic citron est décédé lors des derniers temps froids, j'ai probablement fait ma dernière cueillette de petites fèves de l'été... Le potager est pas mal dans ses derniers milles, et j'ai profité de la récolte d'hier pour faire une dernière recette tout en fraîcheur avant de me lâcher lousse dans le comfort food d'automne. En plus d'être délicieux et décadent, c'est tout simple, parfait pour un vendredi soir en amoureux.

Ce qu'il vous faut (pour deux portions):

- 1 lb de tomates cerise de toutes sortes, coupées en moitié
- 1 cuillère à soupe de votre meilleure huile d'olive (j'aime beaucoup l'huile Les terroirs de Marrakech, qui est très fruitée et corsée, sans être trop dispendieuse - de mémoire, environ 20$ pour 750ml)
- 2 gousses d'ail, finement hachée
- 1 bonne pincée de flocons de piment
- 1/2 cuillère à thé de sel
- 1 bonne poignée de basilic, ciselé
- 170 grammes de pâtes courtes (j'ai pris des Elicoidali biologiques de marque Del Verde, mais vous avez le droit d'être moins fancy ! ;) )
- 1 boule de burrata de 200g, ramenée à la température de la pièce

Modus:
  • Si possible, préparez le tomato crudo un peu d'avance, jusqu'à trois heures avant de servir le plat si vous avez le temps. 
  • Dans un grand saladier non-réactif, mélanger les tomates coupées, l'ail, le sel et les flocons de piments. Ajouter l'huile d'olive et touiller. Laisser macérer durant au moins 30 minutes et jusqu'à un maximum de 3 heures. Les tomates vont dégorger et rendre leur eau de végétation qui va ensuite se mélanger avec l'huile d'olive: c'est ce qui constituera la base de notre sauce. Réserver.
  • Environ 20 minutes avant de servir, porter un grand chaudron d'eau à ébullition et saler abondamment. Cuire les pâtes al dente (retirez environ 1 minute au temps de cuisson écrit sur l'emballage). Réservez un peu d'eau de cuisson et égoutter.
  • Ajouter le basilic au mélange de tomates et mélanger. Verser le tomato crudo sur les pâtes encore chaudes et touiller. Ajouter environ 2 cuillères à soupe d'eau de cuisson et mélanger jusqu'à ce que les pâtes soient bien enrobées. 
  • Dresser les assiettes et bien répartir le mélange de tomates sur les pâtes. 
  • Couper la burrata en deux en en déposer une moitié sur chaque assiette, en l'étalant délicatement. 
  • Garnir de feuilles de basilic et arroser d'un soupçon d'huile d'olive.
  • Servir avez un vin pourvu d'une bonne acidité, comme une Barbera d'Asti.

7 commentaires:

Mathieu a dit…

Bâtard (oups!)! Ce doit être un vrai délice! J'ai dans mes plans de goûter à la burrata, je crois qu'ils en vendent à la fromagerie de mon village...

Kim Raymond a dit…

La burrata, c'est vraiment bon. Très riche, on ne devrait pas en manger plus souvent dans une année qu'on ne mange du foie gras mettons (je suis rendue à trois fois cette année, c'est dur !), il faut absolument essayer.

Kim Garceau a dit…

C'est vraiment une super façon d'utiliser la burrata à son plein potentiel!!!! C'est vrai que ce fromage très crémeux est délicieux. Avec des tomates crues, c'est le paradis. Merci pour la suggestion d'huile, je note!!!!

Mademoiselle B a dit…

Ah la présentation est toute belle avec les feuilles de basilic sur les pâtes! Je pense n'avoir jamais mangé de burrata, mais je suis certaine à 100% que c'est un fromage qui me plairait, car j'adore TOUS les fromages!

Mlle Maria a dit…

Je ne connaissais pas la Burrata, mais ça l'air délicieux! Ça se vend où à Montréal?

Kim Raymond a dit…

Bonjour Mlle Maria!

Il y a maintenant de la burrata dans plusieurs fromagerie, notamment les différentes succursales de la fromagerie Hamel, qui en tiennent presque tout le temps. Il y en a aussi chez Capitol au Marché Jean-Talon, ils en ont parfois à la truffe.

Si tu es dans le coin de la petite Italie, prend la peine d'aller chez Milano, ils en ont presque toujours et ils vendent moins cher que chez Hamel.

Mlle Maria a dit…

Merci! Je vais aller faire un tour!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...