vendredi 12 avril 2013

Eggspectation: réinventer le brunch familial


Oeufs bénédictine au homard

C’est le pari que se sont donné les propriétaires de la chaîne lorsqu’ils ont décidé, il y a quelques semaines, de transformer le menu de leurs restaurants, qui n’avait pas changé depuis les quinze dernières années. Pour moi qui adore déjeuner au restaurant, qui suis une bruncheuse en série notoire et qui ne peux concevoir la vie sans bacon ni sauce hollandaise, l’idée de tester le nouveau menu était plus qu’alléchante. Parce que si j’adore déjeuner au restaurant, je n’ai pas grand goût pour les brunchs huppés et originaux où les grilled cheese sophistiqués côtoient des préparations toutes plus compliquées les unes que les autres. Non. Pour moi, le secret d’un brunch réussi réside essentiellement dans deux choses : de bonnes pommes de terre, croustillantes et délicatement épicées, et une sauce hollandaise riche, qui n’est ni une version édulcorée et en sachet de l’originale ni une sorte de variation sur le thème de la sauce béchamel ou, pire, de la sauce Alfredo.


Yolk around the clock

Pour ces deux raisons, j’ai été particulièrement satisfaite de mon expérience au Eggspectation du Complexe Desjardins. Mais pas seulement pour ça. Mes amis et moi avons été reçus comme des rois, et grâce à la générosité de Paul, le gérant, nous avons pu faire le « tour du propriétaire » du nouveau menu, des breuvages au dessert en passant par les tout nouveaux plats à base de homard, dont des œufs bénédictine complètement décadents, comportant pas moins de 180g de homard par portion… et de la véritable sauce hollandaise. De quoi faire baver d’envie une Gaspésienne comme moi. 

Omelette au homard

Chéri a dégusté les œufs bénédicitine de Montréal, garnis de smoked meat et servis avec frites et cornichons. L’essence même du brunch : un plat hybride, à mi-chemin entre le déjeuner et le dîner, avec un petit clin d’œil à l’un des trésors de la gastronomie montréalaise. De mon côté, j’ai été particulièrement choyée par mon assiette de Yolk around the clock, leur nouvelle version de la traditionnelle bagelette, combinant œufs miroir, bacon, cheddar et fromage suisse. Mais si je devais vous recommander un seul plat, je choisirais définitivement l’omelette au homard, farcie de fromage et arrosée de sauce hollandaise. C’est une combinaison divine et luxueuse, à savourer en amoureux pour les grandes occasions.

Oeufs bénédictine de Montréal

Un mot aussi sur la poutine : les gens de Québec (et il y en avait deux à ma table, alors je sais de quoi je parle) seront heureux de savoir que la sauce à poutine du Eggspectation est en fait inspirée de la fameuse poutine de chez Ashton, une institution en matière de poutine dans la belle ville de Québec. J’y ai goûté aussi (oui, j’ai vraiment mangé beaucoup ce matin-là), et si je ne suis pas assez connaissante en matière de Ashton pour jurer qu’elle est semblable, je peux vous dire qu’elle était relevée comme je l’aime, parfaite pour accompagner les burgers à l’heure du lunch.

Classique burger et poutine

Finalement, s’il vous reste de la place après le jus d’orange fraîchement pressé, le café et le salé, je vous suggère de jeter un coup d’œil du côté des assiettes sucrées. En dessert, on nous a proposé les traditionnelles crêpes suzettes, mais accompagnées de crème glacée. C’était, à s’y méprendre, tout comme manger des creamsicle à l’orange. Sucré, acidulé et rafraîchissant.

Crêpes Suzette

J’ai tellement aimé ce nouveau menu déjeuner, qui combine classiques et délicieuses variations audacieuses et qui, pour une fois, me semble être équilibré au niveau des prix (trop de restaurants familiaux offrent des assiettes tout juste correctes, mais néanmoins hors de prix) que je compte y retourner le plus rapidement possible pour tester le seul plat qui n’a pas trouvé son chemin jusqu’à notre table : le macaroni au fromage. Mon ventre gargouille déjà d’envie.

Crêpes Nutella bananes

Le nouveau menu déjeuner du Eggspectation. 
Présentement dans quatre succursales (Centre Rockland, Côte-des-Neiges, Centre-ville et Complexe Desjardins), mais bientôt dans toutes les succursales. 
Entre 6,95 et 18.95 (pour les plats de homard, qui le valent largement).

(Crédits photo: Sophia Belahmer)

4 commentaires:

Lau a dit…

Les oeufs bénédictine au homard me semblent particulièrement fabuleux. Chanceuse, vas! ;)

Kim Raymond a dit…

Absolument délicieux, mais pour avoir goûté aux deux assietes, je te dirais que j'ai eu un encore plus gros faible pour l'omelette. ;)

Vraiment hâte de goûter leur macaroni, c'est pas des blagues. C'est rare qu'un restaurant de "chaîne" me fasse une si bonne impression!

Kim G. a dit…

Ça a l'air bien bon effectivement... Surtout que je suis vraiment comme toi côté déjeuner!!!!!

Roger Dodger a dit…

Je n'ai jamais aimé la sauce alfredo, mais ce post me donne envie de l'essayer!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...