mardi 11 juin 2013

Gâteau au chocolat et à la betterave, crème fraîche aux graines de pavot



J'ai publié dimanche mon 500ième billet sur ce blogue. Comme j'ai complètement oublié le décompte au moment de la publication, je n'ai pu profiter de ce 500ième billet pour souligner le bel accomplissement que représente ce blogue pour moi, ou toutes les choses qu'on fait quand on écrit 500 billets sur un blogue.

Qu'à cela ne tienne! Célébrons le 501ième billet en grand avec rien de moins que la MEILLEURE recette de gâteau au chocolat que vous n'ayez jamais mangé. Je l'ai prise (en plus) dans l'un de mes livres de cuisine préférés de tous les temps, soit Tender - A Cook and his Vegetable Patch de Nigel Slater, qui est, comme le titre l'indique, le récit d'une belle histoire d'amour entre un cuisinier et un lopin de terre. Les recettes de Nigel Slater sont habituellement toutes simples, et il est bien rare qu'elles soient détaillées, alors celle-ci m'a immédiatement sauté dans l’œil. Quand on me promet un gâteau au chocolat moelleux, presque fondant et complètement décadent, j'écoute!

Dans les faits, j'ai servi ce gâteau pour le souper d'anniversaire de ma maman, au mois d'avril. Les photos ne sont pas très jolies, parce que les photos prises sur le vif, en pleine noirceur, sont toujours un peu difficiles à réussir, mais le gâteau en vaut la peine. Je promets la mise en ligne de cette recette à ma tante (et à ses collègues, de manière collatérale) depuis des semaines, alors en plus de célébrer un anniversaire, je m'acquitte d'une dette. La vie est belle! ;)

Ce qu'il vous faut:

- 240 de betteraves, cuites, pelées et refroidies (c'est important de peser einh, c'est un gâteau! ;) )
- 210 grammes de chocolat noir
- 1/4 de tasse d'espresso ou de café fort
- 3/4 de tasse + 2 cuillères à soupe de beurre
- 1 tasse + 2 cuillères à soupe de farine tout-usage non-blanchie
- 1 1/4 cuillère à thé de poudre à pâte
- 3 cuillères à soupe de poudre de cacao
- 1 tasse de sucre granulé
- 5 oeufs

Pour garnir
- 1 pot de crème fraîche épaisse
- Graines de pavot

Modus:
  • Préchauffer le four à 350 degrés. Beurrer et fariner un moule à charnière de 8 pouces.
  • Couper les betteraves grossièrement et réduire en purée grossière au robot culinaire. Réserver.
  • Faire fondre le chocolat dans un bain-marie d'eau frémissante, sans remuer. Lorsqu'il est presque liquide, ajouter l'espresso encore chaud et remuer une fois. Couper le beurre en très petits cubes et les parsemer sur le chocolat fondu. Laisser ramollir.
  • Tamiser ensemble la farine, la poudre à pâte et la poudre de cacao. 
  • Séparer les blancs et les jaunes d'oeuf. Monter les blancs d'oeuf en neige jusqu'à ce qu'ils forment des pics fermes et ajouter le sucre graduellement. Réserver.
  • Battre les jaunes d'oeuf et les incorporer dans le chocolat et le beurre fondu. Ajouter la purée de betteraves et battre jusqu'à ce que le tout soit bien mélangé (l'appareil ne sera pas "lisse" à cause de la texture des betteraves, mais il sera presque homogène). 
  • Verser les blancs d'oeuf sur le mélange de chocolat et de betteraves et plier pour incorporer. (Visionnez cette capsule de Ricardo pour vous aider avec la technique au besoin.) N'ayez pas peur de faire des mouvements amples, il faut simplement éviter d'écraser le mélange pour garder le plus d'air possible dedans.
  • Verser l'appareil dans le moule préparé et enfourner. Diminuer immédiatement la température du four à 325 degrés. Cuire durant 40 à 50 minutes, où jusqu'à ce qu'un cure-dent inséré au centre ressorte imprégné de miettes humides. (On ne veut pas un cure-dent propre! La texture du gâteau est très humide, c'est important.)
  • Laisser le gâteau refroidir durant environ 45 minutes et glisser un couteau tout autour du moule pour décoller les parois. Oublier votre gâteau quelques heures.
  • Lorsque le gâteau est entière refroidi, démouler. 
  • Ce gâteau est très intense, il a une texture moelleuse comme tout qui fait en sorte qu'un crémage n'est pas nécessaire (un peu comme les gâteau sans farine, sans l'aspect compact cela dit). Par contre, comme toute chose sucrée, il peut être intéressant de le servir avec quelque chose d'acidulée pour équilibrer les saveurs. Donc...
  • Déposer une grosse cuillère de crème fraîche sur chaque pointe de gâteau.
  • Parsemer de graines de pavot, pour un petit côté croquant.
  • Voilà! Je vous jure, ce gâteau est FABULEUX. :)

4 commentaires:

Mademoiselle B a dit…

Moi aussi j'ai fait un gâteau à la betterave dernièrement que j'ai beaucoup aimé.

Ici :

http://fringuespopoteaction.blogspot.ca/2013/05/ce-que-jai-mange-marcredi-16-pain-la.html

J'ai remplacé les oeufs par un mélange d'eau et de graines de lin et le gâteau a super bien levé. Il était très haut!

Kim G. a dit…

Il a vraiment l'air extra ce gâteau! Et la texture a l'air impeccable. Je teste bientôt, je crois que ce sera mon gâteau de fête, à moi, de moi!

Bridge a dit…

Joyeux 500ième billet, long vie à ton blog !!

Mathieu a dit…

Tsss, moi je trouve ta photo superbe! Longue vie à ton blogue et félicitations!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...