dimanche 4 juillet 2010

Risotto à la fleur d'ail


Une excellente recette pour mettre en vedette la fleur d'ail, qui achève déjà (malheureusement) sa saison. Pour ceux qui, comme moi, peuvent faire la danse du bacon pendant plusieurs minutes pour se pâmer devant une assiette de risotto, celui-ci peut vous transporter pas loin de l'extase. Moi, en tout cas, j'y étais.

Le mieux, c'est que ça ne prend trois fois rien, et à l'exception du temps passé à brasser la chose, ça ne demande presque ou pas de compétences culinaires. Un plat à faire quand on est fatigués, ennuyés, pas envie de cuisiner mais envie de se rouler par terre de bonheur.

Ce qu'il vous faut:

- 1 botte de fleur d'ail, coupées en tronçons de quelques centimètres
- 2 échalotes françaises, finement émincées
- 1 tasse de riz arborio
- 2/3 de tasse de vin blanc
- 4 tasses de bouillon de volaille, chaud (je mets le mien dans un cul-de-poule, sur le réchaud de la cuisinière)
- 2 cuillères à soupe de beurre, divisées
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1/2 tasse de pecorino romano
- Poivre du moulin

Modus:

  • Blanchir la fleur d'ail dans un chaudron d'eau bouillante durant environ 2 minutes. Égoutter et plonger dans de l'eau glacée. Réserver jusqu'à la cuisson.
  • Dans une casserole à fond épais, chauffer 1 cuillère à soupe de beurre et l'huile à feu moyen-vif. Incorporer l'échalote et faire blondir.
  • Incorporer le riz arborio et faire revenir dans le mélange d'huile et de beurre durant environ 1 minute.
  • Déglacer avec le vin blanc et laisser le riz absorber la presque totalité du liquide.
  • Incorporer une première louche de bouillon et remuer jusqu'à absorption presque complète du liquide. Continuer d'ajouter le bouillon une louche à la fois en brassant presque sans arrêt (c'est ce qui permettra aux féculents de sortir du grain de riz, créant cette onctuosité que nous adorons). Plus vous ajoutez le bouillon lentement, et plus vous êtes patients, meilleur sera votre risotto.
  • Lorsque le riz est presque prêt (on sent le grain de riz cuit sous la dent, mais il a une certaine fermeté en bouche), faire revenir la fleur d'ail dans l'autre cuillère à soupe de beurre et cuire jusqu'à ce qu'elle soit rôtie.
  • Ajouter une dernière louche de bouillon et brasser jusqu'à ce qu'elle soit absorbée par le riz. Incorporer la fleur d'ail et remuer.
  • Ajouter le fromage pecorino, et brasser jusqu'à ce qu'il soit fondu.
  • Poivrer et servir immédiatement, dans des plats chauds.

2 commentaires:

S Lloyd a dit…

Merci pour la recette de risotto. C'est probablement le met que j'adore le plus concoter et envers lequel je suis le plus exigeant. C'est aussi le plat qui, lorsque je décide de l'essayer à un restaurant, sépare les chefs que j'aime de ceux que j'aime moins. Un Chef qui me fait 1 sublime risotto (Alexandre Loiseau de Bistro COcagne en est un des rares) gagne 1 énorme longueur d'avance sur ses collègues. J'essaierai votre recette

Daiva a dit…

Bonjour ! J'apprécie que vous ayez pris le temps de me laisser plusieurs commentaires ce soir, et particulièrement parce que je sais que l'anglais est votre langue maternelle. C'est agréable d'avoir de nouvelles visions sur les choses qu'on aime. Je vais sans doute essayer ce bistro de Cocagne dont j'ai déjà entendu parlé... Surtout si vous me le vendez en me disant que le risotto y est à tomber !

Votre blogue est super, j'espère pouvoir y trouver plein de bonnes suggestions de restos. :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...