mardi 24 août 2010

Soupe aux tomates rôties, à l'ail confite et au basilic


J'ai pris un peu de retard dans la mise à jour de mon blogue parce qu'actuellement, j'occupe deux emplois en même temps (pour une petite semaine encore, mais quand même !) et j'ai de la difficulté à tout faire ce que j'ai envie de faire. J'inverse donc l'ordre réel des recettes pour vous offrir celle-ci, alors que la saison des tomates s'apprête à battre son plein. Cette soupe est comme la quintessence de la saison des récoltes: elle est riche, colorée, pleine de saveurs, mais elle est aussi toute en simplicité. On se sert de ce qui est en abondance actuellement dans les marchés, et on obtient un met qui est à la fois raffiné et réconfortant. Assez curieusement, la soupe aux tomates est quelque chose qui est très connoté dans mon imaginaire. C'était ce que servait mon papa en entrée chaque fois qu'il voulait suprendre ma mère et lui préparer le souper avant qu'elle ne revienne de travailler. Ça me rappelle aussi mon ami Pontiak et son ciment orange, mixture à base de soupe de tomates Aylmer, de biscuits soda et de fromage Kraft qui le tient au chaud quand il part sur une ride. J'ai donc servi celle-ci en me sentant un brin nostalgique, avec l'impression étrange de retomber en enfance. Tout ça pour une soupe !

On en vient presque à regretter que la saison des tomates n'arrive qu'une fois par année !

J'ai pris des tomates italiennes pour cette soupe, et je l'ai trouvé très, très épaisse. Si vous utilisez des tomates roses ou des tomates beefsteak, mettez un peu moins de lait.

PS: Je tiens à remercier Julie et Patrick, dont l'arbre à basilic a grandement contribué à la réussite de cette recette. ;)

Ce qu'il vous faut:

- 24 tomates italiennes, lavées et rincées
- 2 têtes d'ail entières
- 2 grosses poignées de basilic
- Fleur de sel
- Poivre du moulin
- 1/2 tasse de crème 15% plus épaisse
- 1 tasse de lait
- Huile d'olive de qualité
- Herbes salées du Bas-du-fleuve

Modus:

  • Préchauffer le four à 375 degrés.
  • Retirer la cicatrice pédonculaire de chacune des tomates, puis les couper en deux. Retirer les graines. Déposer dans un plat de cuisson (vous en aurez sûrement besoin de deux).
  • Couper la tête de la tête d'ail (hihi) et arroser d'huile d'olive. Envelopper de papier d'aluminum et déposer dans le plat avec les tomates.
  • Parsemer les tomates de fleur de sel et de poivre. Arroser d'une bonne quantité d'huile d'olive et touiller pour enrober.
  • Rôtir les tomates durant 1h, ou jusqu'à ce qu'elles soient très tendres et que l'ail soit confit.
  • À l'aide d'un mélangeur, mettre en purée les tomates, l'ail et le basilic. Travaillez par fournée au besoin. Processez assez longtemps pour obtenir une texture très lisse.
  • Remettre la purée de tomates (qui sera très très épaisse) dans une grande casserole. Ajouter la crème et remuer. Ajuster la texture avec le lait (vous pouvez en avoir besoin de plus ou de moins, selon la quantité d'eau contenue dans vos tomates).
  • Assaisonner avec soin à l'aide de sel et de poivre. Ajouter une grosse cuillère d'herbes salées du Bas-du-fleuve au goût.
  • Accompagner d'une bonne tranche de pain de campagne beurrée. ;)

5 commentaires:

Libellule a dit…

C'est sur que c'est délicieux cette soupe. De bons ingrédients frais avec une petite touche pour rehausser leurs saveurs! Miam!

splatch a dit…

Tu parles bien de deux têtes, là. Pas deux gousses hein ?
Deux têtes c'est à dire 2 ensembles de gousses.

C'est juste pour être sûr même si je crois avoir bien compris.

Daiva a dit…

Oui, oui, deux têtes ou environ une vingtaine de gousses. Mais il faut vraiment les faire confire avant (tu peux même les partir avant les tomates), sinon, ce ne serait pas mangeable et assez dur à digérer. ;)

splatch a dit…

OK merci Kim

Au gré du marché a dit…

Divine cette soupe pour une tomatomaniaque comme moi!
Lou

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...