lundi 24 janvier 2011

Concours ! Un exemplaire du livre Good Meat à gagner !


Je suis vraiment, vraiment excitée à l’idée de pouvoir vous annoncer mon premier concours qui, je l’espère, ne sera que le début d’une longue et palpitante suite de gâteries qui tomberont du ciel pour que je puisse ensuite vous les offrir et vous gâter à mon tour. Enfin, on peut rêver, non ?

Dans les faits, à cause d’un drôle de concours de circonstances et d’un imbroglio bureaucratique, je me suis retrouvée avec un deuxième exemplaire tout neuf du livre Good Meat : The Complete Guide to Sourcing and Cooking Sustainable Meat, et j’ai décidé de faire tirer ce second exemplaire parmi mes lecteurs. On pourrait croire qu’il existe une contradiction entre le fait d’offrir un livre de cuisine carnocentriste aux lecteurs d’un blogue presque végé, mais dans les faits, il n’en est rien. Good Meat représente exactement la philosophie alimentaire que j’essaie de transmettre ici : si manger trop de viande, en trop grande quantité, mène nécessairement à une augmentation de la pollution liée à la production, à la transformation et au transport des marchandises, ainsi qu’à toutes sortes de problèmes de santé causés par l’ineffable Western Diet, le fait de continuer de manger de la viande de façon raisonnée devrait nécessairement passer par un approvisionnement durable et écologique. Sustainable, dans le sens où l’entend Deborah Krasner, représente à peu près ce que nous connaissons au Québec sous le nom de développement durable.

En matière de produits carnés, le développement durable a plusieurs visages : d’abord l’élevage, qui devrait se faire en pâture, au grand air, sans antibiotiques ou hormones de croissance, puis l’achat, qui, idéalement, devrait se dérouler le plus près possible de la source (c’est le principe même de l’agriculture soutenue par la communauté). De même, pour honorer à la fois l’animal qui nous nourrit et le fermier qui l’a élevé dans les meilleures conditions, la viande issue d’un élevage «durable» devrait être consommée de la tête à la queue – un principe d’optimisation et de récupération qui est rarement mis en application dans les comptoirs des viandes au supermarché.

Ce sont tous ces sujets que Deborah Krasner aborde dans Good Meat, en plus de fournir plusieurs informations sur les différentes coupes de viandes disponibles et sur la façon de remplir les Cut sheets lors de l’achat d’une carcasse entière. Et, évidemment, elle présente aussi toutes sortes de recettes alléchantes (plus de 200 en tout !) pour apprêter les différentes coupes de bœuf, d’agneau ou de porc présentées dans le livre, en plus des autres animaux que l’on achète habituellement entiers : poulet, canard, lapin… La plupart des recettes mettent en valeur des essentiels de la cuisine anglaise (rôtis, braisés) et des classiques de la cuisine française (bavette, burgers, mijotés), mais Deborah Krasner explore aussi la cuisine du monde et propose tout un éventail de caris, de tajines et de mélanges d’épices pour apprêter nos viandes avec originalité. Le livre est abondamment illustré de photos en couleur, et il déborde d’idées et de conseils savoureux pour (ré)apprivoiser la consommation de viande de façon écologiquement responsable.

Pour participer, assurez-vous d’abord d’être abonné à Presque végé (grâce à l’outil Google Friend Connect – en haut de la page à droite, vous n’avez besoin que d’une adresse courriel valide) et laissez un commentaire à ce message me disant quelle est votre coupe de viande fétiche, et de quelle façon vous aimez l’apprêter.

Vous avez jusqu'au 14 février à 23h59 pour participer.

Le tirage sera effectué au hasard parmi tous les commentaires reçus, le 15 février 2011.

Diffusez ce concours à votre liste d’amis !

S’il vous plaît, prendre note que le livre est en anglais. Le concours est ouvert aux résidents du Québec seulement. Valeur au détail de 48.00$.

30 commentaires:

mireille a dit…

Wouhou, un concours! Une chance d'avoir un livre de recettes de plus! ;)

J'aime beaucoup les hauts de cuisse de poulet pour faire notamment des caris japonais. C'est tellement teeeeendre!

Khanh Ngoc a dit…

Salut Daiva,

premièrement, je voulais te dire que ta description sur ton blog me représente également et je la trouve très drôle!. J'ai également des mains de bébé et je suis un peu empotée mais ça ne m'empêche pas de bien cuisiner lol. J'ai hâte de le faire lire à mon copain, il va bien rire.

Deuxièmement, pour ton concours, la coupe de viande que j'aime le plus est le rosbif de contre filet Angus. Pour Noël, j'ai acheté pour la première fois un thermomètre électronique. Je me demande pourquoi je n'avais pas de thermomètre avant! Je suis complètement en amour avec mon thermomètre. Voici le lien de la recette de rosbif...c'était tout simplement délicieux.

Laura

Khanh Ngoc a dit…

Oups j'ai oublié de mettre ma recette. Le voici.

http://www.metro.ca/recette/6033/rosbif-de-contre-filet.fr.html

Marie a dit…

J'aime beaucoup le magret de canard en ce moment.

J'adore aussi toutes les découpes de poulet avec os. Tellement pratique et goûteu !

Marilyn_2662 a dit…

Coucou!
L'une des pièces de viande que j'apprécie beaucoup, c'est la palette de boeuf en ragoût : c'est tendre, pas cher, et tellement réconfortant! Miam!

VinoVoila a dit…

Une belle côtelette, des agneaux que mon papa élève, une marinade légèrement relevée, sur le feux de bois, c'est le top.
Ahhh... et aussi un beau gigot, à la moutarde, juste saignant!

Melanie A. a dit…

Mais t'es donc bien gentille de faire tirer ce superbe livre!

Pour moi, ma pièce de viande préféré pour manger c'est le gigot d'agneau... mais je suis trop peureuse de le rater alors je n'en fais pas!! Par contre, le rôti de côtes croisées ça je connais! J'adore le préparer en braisé de la même façon que le rôti de palette mais en plus on a des os à gruger et je suis certaine que j'ai été un chien dans une autre vie parce que j'adore ça!

edith a dit…

Moi la pièce que je préfère est le mignon servi en wellington côté boeuf et le reste porc cote levées mais j'ai de plus en plus de difficulté à manger de la viande contrairement à mon chum. Les pâtes ok les légumineuses j'ADORE, j'apprivoise le tofu...donc ton livre m'intéresse et merci .

Jardinière a dit…

Je ne sais pas si c'est ma coupe préférée, mais c'est ce que j'ai envie de manger! Donc, un gigot d'agneau cuit à la mijoteuse, 10 heures de temps, avec de l'ail et du romarin...
Je pense que ce sera notre menu de samedi prochain!

Seb A. a dit…

Ma coupe préférée est le cœur d'orignal fraichement tué, coupé en petites lanières dans la poêle.

Max a dit…

Mon éternel joue de boeuf braisé 5h30 dans une sauce au vin, cacao et un bon fond de veau.

Ou bien, un bon brisket de boeuf fumé 8h avec du bois de pommier.

Kim a dit…

Ça c'est difficile comme question, ma coupe de viande préférée... Je dirais la bavette de boeuf en été et le rôti de côte croisées en hiver. Comme l'hiver dure vraiment très très longtemps, je dirais que c'est le rôti de côtes croisées qui gagne:) Bonne soirée à toi et merci pour ce p'tit concours!

Myriam a dit…

Salut Kim! Ma coupe de viande préférée c'est le steak pas d'os (je pense qu'ils l'appellent bifteck français mais je suis vraiment pas sûre) cuit dans la poêle (faute d'avoir un BBQ) avec les épices Club House "Bifteck de Montréal", servi avec frites et salade de chou. :) Facile et pas long à faire!

Marie-Christine a dit…

Bonjour,

Inconditionnelle de poisson cru, depuis que j’ai découvert le « steak tartare », une symphonie de saveurs s’est ajoutée à mon répertoire culinaire! Que ce soit un morceau de bœuf pris dans la poire ou le filet, un filet mignon de bison ou un filet de wapiti, je me régale à la simple vue de cette chair tendre qui succombe délicatement aux allées et venues de mon couteau japonais. Mais attention, pour atteindre la quintessence du bonheur gustatif, ça ne s’arrête pas là. Il faut, de main de maître, laisser tomber dans cette concoction divine tantôt quelques goûtes de vinaigre balsamique, de vinaigre de riz ou d’une sublime huile d’olive provenant des terres arides de la Sicile, tantôt quelques herbes fraîches, racines hachées ou herbacé au goût prononcé (bref de l’oignon ou de l’échalote). Pour les aventuriers, il vous suffira d’une pincée de piment d’Espelette ou de quelques gouttes de Tabasco pour vous contenter. Mmmm un vrai régal!

L’épicurienne que je suis te remercie pour ton blog, tes recettes nous inspirent beaucoup mon copain et moi!

Sylvie la cousine a dit…

Un bon t-bone,cuit à point (saignant), sur mon BBQ. C'est à ca que je rêve en ce -30 degrés.

Lisa a dit…

J'adhère exactement à la philosophie que tu décris, Daiva. D'ailleurs, je viens de récupérer chez mes parents du veau biologique que mes parents commandent chaque année (donc on utilise tout le veau, qui a été apprêté chez un boucher).

Je ne connais pas beaucoup les coupes de viande et je trouvais justement que c'est quelque chose qui manquait à mon savoir. Mais récemment j'ai décidé de faire du jerky (après l'achat d'un déshydrateur et d'un livre sur le jerky) et j'ai donc été chez notre petit boucher (st-denis/Liege) pour lui demander de la viande pour celà. Il m'a conseillé la bavette de boeuf, une des pièces "rare" du boeuf car il n'y en a que deux gros morceaux, et m'a coupé ça en tranches minces. Apparemment que l'avantage pour du jerky c'est que ce n'est pas une pièce grasse et donc pas trop d'apprêtage à faire (on veut éviter le gras lors du déshydratage, car ça reste toujours là).

Voilà! Maintenant, je me suis acheté pour Noel une marinade aux piments japaleno, je compte faire une prochaine batch de jerky bientôt pour la tester!

Lisa!

Camille a dit…

Ouah! quel beau livre! :) je me croise les doigts ;)

Ce que je préfère cuisiner, parce que c'est tout simple et bon avec tout c'est le filet de porc, avec fruits ou sirop d'érable, ou vinaigre balsamique etc! Comme je suis souvent pressée au moment de cuisiner, à cause des enfants, c'est très pratique pour moi.

Mais ce que je préfère, c'est le gigot d'agneau de ma mère, avec ail-ail et ail :) Miam!

Marianne Poirier a dit…

Youpi! Il me reste encore de la place dans ma bibliothèque :)

Difficile de passer outre le carré d'agneau en croûte d'herbes. La recette de Gordon Ramsay est sublime!

Annie a dit…

Ce que je préfère est l'osso buco. Je partage ton avis sur la nécessité de manger moins de viande et de façon écoresponsable.

Rosalie a dit…

Je crois que ce que je préfère c'est les pilons de poulet! On peut les apprêter de plusieurs façons ce qui les rend versatiles et gouteux! En plus, ça se partage bien et se mange avec les doigts! :)

Vivianne a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Chaosgeek a dit…

Beau concours pour un beau livre!

C'est presque impossible choisir une seule coupe d'une seule viande, je les aimes toutes! Mais j'ai toujours un faible pour un steak de faux-filet (sur l'os si possible), tranché très épais, vieilli d'une trentaine de jours. Cuisson bleue mais avec une belle croute croustillante, tout simplement assaisonnée d'épices de steak de Montréal... Mmmm bon j'ai faim!! :)

Lydia a dit…

Ce que je préfère, peut-être parce que c'est ce que je cuisine le mieux, c'est le filet de porc. Mon préféré est dans une sauce au vin rouge, qui mijote longtemps, tendrement.. hmmm c'est bon =)

Jean-Benoit a dit…

Je vais devoir abonder dans le sens du commentaire de Kim, Alex et moi on est plutôt vendus à la bavette.
Autrement, lorsque le temps, les sous et la motivation le permettent,j'aime bien cuisiner l'agneau, en jarrets, braisés, et avec une petite "spoutch" de gremolata.

Geneviève a dit…

je suis une épicurienne saisonnière...par le fait même,à ce temps-ci de l'année, un boeuf en cube à la mijoteuse, sauce au vin rouge...quel délice, quel réconfort non ?
Donc le boeuf en cube, est sans doute ma coupe fétiche hivernale ;-)

Jacynthe a dit…

J'ai découvert le canard que l'année dernière, mais quelle révélation!

Allons-y donc pour un magret de canard mariné dans un mélange de jus d'orange et de moutarde de dijon cuit dans un poêlon avec du jus de marinade jusqu'à ce qu'il soit un peu rosé.

Sinon il n'y a pas grand chose de meilleur qu'un bon steak saignant, mais je rate la cuisson pratiquement à tout coup!

Marie Claude a dit…

Eh bien moi j'adore le filet mignon que je cuisine, non pas en steak, mais en tartare!


Avec une salade de filets d'asperges au citron et quelques croutons à l'ail, c'est divin!

arsenal1981 a dit…

Hello :)
merci pour ce concours, je suis un grand fan du filet mignon, c'est mon petit pêché gourmand, avec une bonne purée maison des haricots verts tout en simplicité...mais dieu que c'est bon;)
ciao ciao ;)

Ben a dit…

Mmmmm ma coupe préférée ? Le filet mignon en tartare... Beaucoup trop bon pour être vrai :)

Patrick a dit…

Je vais avoir l'air de copier sur mon voisin, mais le tartare de boeuf est assez difficile à battre. Pas obligé d'être du filet, la poire, de la surlonge tout est bon à prendre !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...