dimanche 4 mars 2012

Tofu à la pâte de piment coréenne


Si vous avez suivi mes dernières péripéties culinaires, vous avez sans doute remarqué que j'étais récemment tombée en amour avec la cuisine coréenne. Le kimchi n'a plus de secrets pour moi (j'ai d'ailleurs profité de ma première semaine de chômage pour transformer sept livres de chou nappa en un kimchi parfumé et épicé que j'ai très hâte de goûter !), ni ses différentes utilisations d'ailleurs. Je suis aussi devenue une fan finie du gochujuang, cette pâte de piment fermentée qui se retrouve dans toute une panoplie de mets coréens. J'étais très curieuse de goûter à ce condiment après avoir entendu David Chang et Marja Vongerichten en vanter la versatilité et les saveurs dans leurs différents livres de cuisine, et dès que j'ai pu m'en procurer (à La Dépense, au Marché Jean-Talon), ce fût un coup de foudre instantané. Même si c'est un condiment presque exclusivement à base de piments, la fermentation lui donne un goût très doux, presque doucereux, un tantinet sucré sur les bords, même si c'est aussi épicé et salé. En plein le genre de saveur que j'aime !

Dans cette recette de tofu, on retrouve les vraies saveurs de base de la cuisine coréenne: le gochujuang, le gochugaru, l'ail, le gingembre... Ces ingrédients sont vraiment mis en valeur ici, et même si c'est une recette relativement pimentée, l'ensemble atteint un bel équilibre agréable en bouche. À essayer si vous êtes curieux ! :)


Ce qu'il vous faut:

- 1 bloc de tofu ferme, coupés en petites escalopes

- 1 cuillère à soupe de vodka
- 2 cuillère à soupe de gochujuang (pâte de piment fermentée)
- 1 cuillère à soupe de gochugaru (poudre de piment fort)
- 1 cuillère à soupe de sucre
- 2 oignons verts, très finement émincés
- 2 gousses d'ail, très finement émincées
- 1 morceau d'environ 1 pouce de racine de gingembre, râpé

- 2 cuillères à soupe d'huile d'arachides (un peu plus, au besoin)

Modus:
  • Dans un cul de poule, dissoudre le gochujuang dans la vodka (utilisez de l'eau si vous n'en avez pas) et ajouter tous les ingrédients de la marinade. Touiller jusqu'à l'obtention d'une belle pâte lisse et homogène.
  • À l'aide d'un pinceau à pâtisserie, badigeonner chaque côté des escalopes de tofu avec la marinade et verser le reste sur le dessus.
  • Laisser reposer au frigo 24h en retournant les escalopes au moins une fois.
  • Lorsque le tofu a mariné suffisamment longtemps, le sortir du frigo et le laisser reposer à température pièce 15 minutes.
  • Chauffer un wok à feu vif et y verser l'huile jusqu'à ce qu'elle soit très chaude, presque qu'au point de fumée, et y faire saisir les escalopes de tofu jusqu'à ce que l'extérieur soit croustillant, environ 3 à 4 minutes par côté. Ajoutez de l'huile au besoin.
  • Égoutter les escalopes sur du papier absorbant et servir sur un lit de riz vapeur. Accompagner d'un bachan traditionnel coréen (ce sont des petits plats qui sont servis sur la table au début du repas mais qui sont faits pour accompagner la nourriture), comme une salade d'oignons verts ou du kongnamul muchim (des fèves de soja sautées assaisonnées de gochugaru, comme vous voyez sur la photo), ou d'un plus simple sauté de légumes.

PS: Il paraît que la cuisine coréenne fait partie des 10 grandes tendances qui influenceront le monde de la cuisine en 2012; vous devriez vous y mettre avant d'être dépassés. ;)

3 commentaires:

Kimchineitee a dit…

lol oui il faut s y mettre! c'est tellement bon en plus. Mon petit ami est d'origine coréenne, il essaie de retrouver les goûts de son enfance. ça donne des trucs parfois bizarres !

Kim a dit…

Je suis bien curieuse de me faire cette recette. Je note pour la pâte de piments, mais la poudre de piments, l'as-tu aussi prise à la Dépense aussi????? Je note ça pour ma prochaine virée au marché JT!

Kim Raymond a dit…

Kimchineitee: oui, c'est une cuisine vraiment intéressante ! Il y a tellement de sorte de kimchi déjà que je ne sais pas où donner de la tête. Puis, c'est drôle ce que tu dis à propos de ton chum parce qu'une chose que je trouvais étrange dans le livre de Marja Vongerichten, c'est qu'elle utilise souvent des tranches de fromage kraft dans ses recettes coréennes. Quand on parle de trucs parfois bizarres... :P

Kim: la poudre de piment fort, je l'ai acheté au Marché Oriental St-Denis, mais elle n'est pas facile à trouver car elle n'est pas dans le présentoir avec les autres épices. Si tu connais bien le Marché Oriental par contre, c'est facile: il y a des boîtes avec toutes sortes de trucs dessous le comptoir de fruits/légumes/herbes. Dans une des boîtes, à peu près en-dessous des bok choy mettons, il y a des gros sacs de gochugaru, c'est écrit en anglais dessus: red pepper powder avec un collant rouge écrit "Coarse" pour la texture. Le sac a des bordures rouges, et c'est environ 5$ pour un sac de 454g. Ça a l'air beaucoup, mais juste dans ma recette de kimchi, j'ai mis 2 tasses, alors ça passe vite ! :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...