lundi 28 décembre 2009

Histoires de canard


Ce billet, c'est avant tout un hommage à Chipeuse, et une belle histoire d'entraide du temps des Fêtes.

Je vous raconte.

C'était bientôt Noël et mon cerveau s'activait frénétiquement pour concocter LE menu des fêtes qui allait ravir tout le monde chez moi, tout en me laissant assez de temps pour profiter moi aussi de mon propre souper. Après avoir écarté les traditionnelles fondues et raclettes, qui m'auraient sauvé de la préparation mais qui me paraissaient ordinaires, j'ai décidé d'y aller pour quelques classiques de la maison (la mienne, évidemment): le braisé de veau au thym et à la moutarde - un classique déjà - et la volaille rôtie au porto. Bonne idée, n'est-ce pas ?

Et bien, comme c'était Noël, j'aurais voulu faire quelque chose d'un peu plus fashion qu'un poulet ou une dinde. J'ai donc opté pour le faisan, justement en spécial cette semaine-là.

Or, arrivée devant le rayon des faisans, j'ai déchanté. Même à 8.99 la livre, un petit faisan de 2lb revenait à presque 20$, et ça m'en aurait pris trois pour nourrir tout ce beau monde (parce que seigneur, c'est minuscule un faisan !)... ce que ne permettait nullement mon budget estudiantin (pas si je souhaitais arroser de vin le repas en tout cas). Je suis donc repartie les mains vides, passablement débinée, en me disant que je ferais un petit poulet rôti au porto, mais que j'avais tout le temps du monde pour l'acheter.

La patience est une vertu: la semaine suivante, en regardant les bons spéciaux de la semaine, je constate un SUPER spécial sur le canard du Lac Brôme. Moi, quand je pense à du canard, je pense rillettes, foie gras, magrets séchés, bref, je pense à un truc particulièrement fashion (culinairement parlant) qui ferait tout à fait l'affaire sur ma table de Noël. Je n'ai fait ni une ni deux, j'ai regardé Chéri avec mes plus beaux yeux et je lui ai dit de me reconduire chez Loblaws, parce que j'avais rendez-vous avec un canard.

J'ai ramené la bête à la maison. J'ai pris le plus petit de la gang, qui était, malgré lui, énorme (3.1 kg !). Je l'ai appelé Howard et je lui ai fait une place sur ma galerie, quelque part entre une boîte de biscuits et une caisse de bière. Je me suis donc mise en quête de la parfaite recette de canard, en attendant de secouer les puces de ce Howard.

Je n'ai rien trouvé de vraiment satisfaisant sur le coup. Après avoir examiné des tas de recettes de canard laqué à toutes sortes de choses, et rôti de tant d'autres façons, je n'étais toujours pas convaincue, et je m'attardais à essayer d'adapter ma recette de poulet rôti au porto à un canard quand Lèchevitrine m'a aiguillée vers le confit... de canard. Quelle bonne, quelle merveilleuse, quelle grande idée gastronomique ! Une belle idée qui nécessitait presque rien du tout, juste du gros sel, des herbes et... du gras de canard. Beaucoup de gras de canard.

Aïe, aïe, aïe. Vous savez où acheter ça, vous, 2 livres de gras de canard sans vous ruiner ?

Et bien moi, je ne savais pas non plus. J'ai donc lancé un appel à tous sur le forum de Recettes du Québec, et on m'a aiguillé à deux endroits différents: chez Distribution Alimentaire Aubut (où on peut aussi acheter du foie gras au prix du gros, avis aux intéressés !) et au Canard Libéré, près du Métro Mont-Royal, où je pourrais trouver du gras de canard brut à faire fondre et à filtrer moi-même. Je m'occupais à vérifier la disponibilité du gras de canard aux différents endroits sus-mentionnés quand j'ai reçu ce message de Chipeuse: « Si tu n'as pas besoin de gras de canard avant lundi ou mardi, je peux sans doute t'aider. ». Simple comme cela.

J'ai bien évidemment répondu à l'appel de Chipeuse. Et bien, vous savez ce qu'elle a fait pour moi, cette gentille Chipeuse ? Elle m'a réservé le gras de toute une soirée de travail à son restaurant (merci, table d'hôte de steak de canard !), me l'a fondu, filtré, puis mis en pot, et me l'a donné. Tout bonnement. Juste parce que Chipeuse a son coeur de cuisinière sur la main. Et avec tout ce gras de canard, des tas de conseils pour réussir mon confit.

Je pense que je n'en suis pas encore revenue. C'est un geste si généreux et si apprécié ! J'en ai parlé à chaque personne qui a pu apprécier mon confit, et comme il me reste encore une petite cuisse à utiliser, j'en parlerai encore sans doute !

Bref, toute cette histoire que je vous raconte, c'est une façon de dire merci à celle qui a rendu possible mon souper de Noël.

Merci Chipeuse ! En espérant te voir de retour sur la blogosphère bientôt (après le Mexique, peut-être ?).

5 commentaires:

Spécialiste de l'éphémère a dit…

Je le trouve bien belle ton histoire. Elle fait chaud au coeur.

Daiva a dit…

Merci, merci ! Mais c'est à Chipeuse qu'on la doit !! :)

Malorie a dit…

Oh mon dieu, comme ça fait chaud au coeur de lire ça :) Ça m'a vraiment fait plaisir pour le gras de canard. Parfois de poser un petit geste gratuit pour un "inconnu" ça peut changer les choses, ici on parle juste d'un souper mais si on s'y mettait tous, la vie serait tellement plus belle et facile et pleine de surprises... Je te souhaite une très belle et bonne année. Et en effet, je serai de retour bientôt sur la blogo, j'aurai pas mal de temps libre à partir de janvier et une bonne raison de cuisiner et de faire des provisions :)

Bridge a dit…

Bonjour Daiva, c'est émouvant de lire ce billet, je suis bien contente pour toi et le geste de Chipeuse montre sa grande générosité. C'est également grâce à elle que j'ai pu faire moi aussi mon premier confit :)

Daiva a dit…

Malorie, j'ai vraiment, vraiment hâte de te voir de retour parce que je fais toujours de belles découvertes sur ton blogue ! Ça m'a tellement fait plaisir, ce que tu as fait pour moi, que j'espère avoir l'occasion de donner au suivant prochainement. J'ai hâte de lire tes recettes de purées et de petits pots ! :P

Bonne année à toi aussi !

Bridge: je pense qu'on pourra élire Chipeuse Reine des confits ! Hihi. Je dois avouer que j'ai été voir ton blogue pour lire tes propres histoires de confit avant de me lancer dans l'aventure ! :)

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...