lundi 21 septembre 2009

Cari d'agneau et de saucisses à la courge poivrée


C'est le début de la saison des courges ! Quoi de mieux que de passer un après-midi à se battre avec de gros curcurbitacés dont la peau refuse de fendre pour en faire de petits délices qui vont régaler la maisonnée ?

Et bien, sans doute beaucoup de choses, mais comme je manquais un peu d'imagination aujourd'hui, j'ai bien apprécié ce moment d'intimité entre moi et la courge poivrée que Chéri m'avait rapportée du marché. Cette recette me trottait dans la tête depuis un petit bout déjà, c'est-à-dire au moins depuis que je suis allée chez William J. Walter avec Renaud et que mon cerveau a fait une bulle devant l'étalage de saucisses, bulle qui disait: de la saucisse au cari, et de la saucisse agneau et menthe, ça DOIT être bon dans un cari à l'indienne.

La chose est vérifiée, et c'est effectivement TRÈS bon. Pour couper le gras un peu, j'ai utilisé des cubes d'agneau pour faire plus de viande, mais des cubes de veau ou de poulet feraient fort bien l'affaire. Le cari pourrait aussi être servi seul, sans la viande, comme un délicieux plat d'accompagnement pour un poulet au beurre ou un tofu sauté au cumin, par exemple. Hmmm, tofu sauté au cumin...

Bref. La seule chose, c'est que cette recette a eu un rendement vraiment énorme (quelque chose autour de 8 portions, ce qui est beaucoup pour 2 personnes). N'hésitez donc pas à couper les quantités en deux. Comme nous n'utilisons que la moitié d'une courge poivrée, vous pouvez faire cuire l'autre moitié au four sur une plaque de cuisson afin de récupérer la chair pour un potage (moi, j'ai en tête un autre idée dans laquelle va aussi passer sa jumelle - que vous voyez sur la photo - mais c'est un secret pour le moment). Aussi, ce cari est un peu fade dans sa couleur (tout en jaune et en orangé), je trouverais très pertinent de le relever avec des des lanières de poivrons rouges et verts sautées.


Ce qu'il vous faut

- 1 lb de cubes d'agneau, parés
- 2 saucisses au cari de chez William J. Walter, entières
- 2 saucisses agneau et menthe de chez William J. Walter, entières

- 1/2 courge poivrée, épluchée, coupée en cubes
- 2 grosses pommes de terre, coupées en cubes
- 1 grosse patate douce, épluchée, coupée en cubes
- 1 1/2 oignons jaunes, coupés en gros quartiers
- 4 à 5 gousses d'ail, grossièrement émincées
- 1 morceau d'environ 1 1/2 pouce de racine de gingembre, râpé

- 1 tasse de bouillon de légumes
- 1 boîte de lait de coco faible en gras
- 1 1/2 tasse de yogourt nature
- 2/3 de tasse d'eau, additionnée de 4 cuillères à soupe de fécule de maïs

- Environ 4 cuillères à soupe de Garam Masala non-orthodoxe, ou tout mélange équivalent d'épices indiennes

Modus:

Mesurer le yogourt et le faire tempérer. Cette étape est très importante parce que les molécules du yogourt sont fragiles et ne supportent pas la cuisson à feu très élevée et les changements de température. Réserver.

Préchauffer le four à 350.

Dans un grand poêlon, faire chauffer un peu d'huile (deux cuillères à soupe, environ) et faire revenir les cubes d'agneau parés. Lorsqu'ils sont dorés en partie, jeter dans la poêle les oignons, l'ail et le gingembre et brasser vigoureusement. Ajouter le Garam Masala et faire cuire jusqu'à ce que les épices embaument. Ajouter le bouillon de légumes, le lait de coco et les cubes de courges, de patates et de pommes de terre. Remuer jusqu'à ce que le tout soit lié et retirer du feu.

Verser dans un grand plat de cuisson (ou deux... !) et déposer les saucisses sur le dessus (en prenant soin de les immerger un peu dans la sauce). Enfourner pour 15 minutes, puis remuer les tout et retourner les saucisses. Au bout de 15 autres minutes, retirer les saucisses pour les couper en morceaux.

Pendant ce temps, faire chauffer le mélange de fécule et d'eau au micro-ondes, d'abord 30 secondes, puis brassez, et un autre 30 secondes. Vous obtiendrez un mélange très, très épais, d'une blancheur translucide, qui ressemble à... (non, je ne vous dit pas à quoi ça ressemble, vous êtes de grandes personnes) et qui s'appelle de l'empois, ce qui sert à stabiliser le yogourt. Mélanger donc l'empois ainsi obtenu avec le yogourt.

Verser le yogourt dans le plat de cuisson et ajouter les morceaux de saucisses. Rectifier l'assaissonement au besoin (ici, nous avons rajouté deux cuillères de Garam Masala et un peu de sauce piquante) et enfourner pour cinq minutes, ou tout juste le temps de réchauffer le yogourt.

Servir avec des quartiers de pain naan.


2 commentaires:

Marie Gauthier a dit…

Tout à fait dans mes goûts en ce moment, absolument ce que je mijote... Je mijote d'abord en tête puis sur le feu, c'est connu, lol. La cuisine indienne, les légumes d'automne, le cari, on dirait deux soeurs spirituelles. lol. Ta photo de courges est tellement jolie... Je sens ça d'ici.

Daiva a dit…

Hihi ! J'en ai rajouté depuis: une belle courge spaghetti, et une courge butternut, avec laquelle je vais faire des gnocchis à la courge ! J'aurai bientôt un entrepôt de courges sur la terrasse !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...