vendredi 25 septembre 2009

Décès de Nelly Arcan

La nouvelle a glissé doucement hier soir, dans les utilitaires de réseautage social, et est tombée comme une bombe ce matin. Nelly Arcan est morte. Apparemment dans des circonstances nébuleuses. Apparemment suicidée. Apparemment après avoir laissé de nombreux messages de détresse à ses proches "qui n'ont pas pu l'empêcher de glisser".

Je n'ai pas envie d'ajouter mon grain de sel ou mon opinion sur sa mort. Je crois bien que pour un auteur que j'aime, un auteur que j'ai dans la peau, je pourrais pleurer toutes les larmes de mon corps à l'annonce de sa mort. Mais dans le cas d'un auteur haï, que faire ?

Il est vrai que j'ai détesté les deux premiers romans de Nelly Arcan, que j'ai trouvé vulgaires et impudents - malgré un malaise existentiel patent -, mais je n'ai pas eu le courage de la suivre dans son changement de cap, moins vulgaire, plus délicat. Il est vrai aussi que je n'avais pas beaucoup d'estime pour le personnage, tout aussi vulgaire et impudent, mais j'étais consciente de l'existence d'une autre Nelly Arcan - une Nelly Arcan qui portait le nom de Isabelle Fortier - qui devait être attachante et vive, et que je ne connaissais pas. Être en face d'un mal à la vie assez grand pour que quelqu'un n'ait plus envie de vivre, du tout, me laisse sans voix. Sans idées. Sans espace. Je ne comprends rien à cette souffrance et elle fait naitre chez moi des questions troublantes et désagréables.

C'est pour ça que même si je n'ai pas aimé l'oeuvre de Nelly Arcan, j'espère que d'autres gens pourront dire de belles choses. J'espère qu'à son image, quelqu'un dira d'elle ce qu'elle a dit de Réjean Thomas. J'espère qu'elle aura une mort plus belle que la vie qu'elle n'aimait pas.

Mes hommages à Nelly Arcan.

6 commentaires:

Marie Gauthier a dit…

En un sens ce qu'elle a dit de Réjean Thomas, tu viens un peu de le faire et je t'en remercie. Dans cette société il est vrai que l'on fait plutôt l'Hommage aux poètes disparus que vivants, vivants ils nous semblent parfois plutôt durs à vivre. Ici on a eu notre poète fou de La Doré, avant ça il y a eu Straram, Le Bison ravi, et ceux qui sont là devant nous nous font un signe de la main, un seul et on ne l'entend pas toujours et on les lit encore bien moins. Quand j'étais étudiante en littérature, tout comme toi, la poésie québécoise se publiait encore à coup de mille ou 2000 exemplaires et maintenant qu'en est-il? Un petit cent ou à peine 200 exemplaires quand ça se fait... Les Miron, Boucher, Vanier, Gagnon, sont-ils heureux ou est-ce qu'on s'en fou? Bises, Marie

aka Danger Ranger a dit…

BOUH!

Je t'ai fait peur? Ben non, c'est juste moi. Je viens de découvrir que tu blogues (première fois que je regarde vraiment toutes les infos avec Google Analytics - plutôt épeurant)... mais je vois que c'est une habitude que tu as plutôt prise dernièrement!

Je vais me promener dans les pages...

Daiva a dit…

Marie: alors tu as vécu l'âge d'or de la poésie, quand L'Hexagone était dans la fleur de l'âge, n'est-ce pas ? J'aurais aimé connaître ça ! Je pense qu'avec la mort de Denis Vanier, tout un âge de la poésie au Québec s'est éteint. C'est vraiment terrible.

Stéphane: salut ! mais non, j'ai pas peur. Tu peux te promener à ton loisir mais tu constateras vite que ce blogue est avant tout un blogue gastronomique, même si j'y échappe parfois des critiques et des opinions.

Au plaisir,

Kim

Marie Gauthier a dit…

Oui en effet une époque de la
poésie est révolue, l'âge d'or si l'on peut dire, bref celle des baby boomers qui ont été très prolifiques et heureusement, on en a encore à lire pour un bon bout de temps... Bonne semaine, Marie

aka Danger Ranger a dit…

Kim, c'est, de toute façon, un plaisir de te lire. Et puis tu vas nous avoir transmis des bonnes recettes, à ma Très Chère et Douce et moi!

Ça serait le fun, en passant, de se revoir... Hélène vous a vraiment aimés, Hugo et toi, j'en étais bien content.

Daiva a dit…

Nous aussi, on a aimé Hélène !! (L)

Mais honnêtement, c'est un peu dur pour nous ces temps-ci: on a une seule journée de congé ensemble par semaine, et elle sert à tout fait, les choses le fun comme les choses plates. Ça devrait aller mieux d'ici la fin Octobre, quand Hugo va changer d'emploi.

On pourrait sans doute se faire un souper ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...