vendredi 11 septembre 2009

Omelette espagnole à la Jamie Oliver


Petit déjeuner gastronomique ce matin pour nous aider à nous remettre du Vins et fromages d’hier soir qui s’est terminé pas mal tôt ce matin. J’avais attrapé la recette de Jamie un matin ou j’étais pas mal grognonne et elle m’avait semblé plutôt merveilleuse (bien qu’elle ait donné lieu à toutes sortes de débats houleux sur le forum de Jamie Oliver, dont les fans en liesse questionnaient la pertinence de nommer “omelette espagnole” un plat qui n’avait en commun avec cette dernière que les oeufs et les pommes de terre, si bien que Jamie a fini par renommer la recette “Chorizo and new potatoes omelette” dans son livre Jamie at home). C’est ce matin chose vérifiée: c’est une recette merveilleuse, simple, odorante, aussi roborative qu’un classique deux oeufs tournés bacon et Ô COMBIEN plus gastronomique et satisfaisante pour l’oeil et les papilles. Le chorizo que nous avons utilisé provient (bien sûr) de chez William J. Walter saucissier, et c’est celui que je recommande pour cette recette. La seule petite entorse que j’ai fait à la version de Jamie, c’est que j’ai ajouté des oignons rouges dans la mienne.

Allez-y, vous ne le regretterez pas !

Ce dont vous avez besoin (pour une grosse omelette pour deux personnes):

- 5 gros oeufs
- Un morceau de chorizo d’environ 8 pouces de long, tranché en rondelles de 1cm d’épaisseur
- 6 petites pommes de terre de nouvelle, brossées, lavées et coupées en quartier, puis bouillies jusqu’à cuisson presque complète
- Quelques tranches fines d’oignon rouge
- 5 ou 6 tiges de romarin
- Sel et poivre du moulin

Salade de persil et d’échalote, pour garnir

- Une poignée de petites feuilles de persil plat, entières
- 2 échalotes grises, finement tranchées en rondelles
- 1 trait de jus de citron frais
- 1 trait d’huile d’olive
- Sel et poivre du moulin

Modus:

Préchauffer votre four à sa température la plus élevée (480 dans le cas du mien, et ça a très bien fonctionné) et y faire chauffer une poêle anti-adhésive. Attendre cinq minutes après le signal indiquant que le four est parfaitement chaud et sortir la poêle du four (avec des mitaines, s’il vous plaît !).

Arroser d’huile d’olive et déposer les chorizo, les quartiers de pommes de terre et l’oignon rouge. Le chorizo devrait se mettre à crépiter incessamment et à lâcher son gras (hmmm, gras), Touiller un peu et remettre au four. Au bout de cinq minutes, retirer la poêle, touiller à nouveau, et finir la cuisson à point. (Environ 3 à 5 minutes, au goût).

Sortir la poêle du four et retirer les légumes pour ne conserver que le gras. Effeuiller le romarin et faire frire dans le gras de chorizo jusqu’à ce qu’il embaume (au besoin, remettre la poêle au four 45 secondes). Retirer le romarin du poêlon.

Battre les oeufs à la fourchette dans un cul-de-poule et assaisonner avec le poivre et le sel. Verser les oeufs dans le poêlon vide et déposer les légumes, le chorizo et le romarin sur les oeufs, SANS BRASSER (très important si vous souhaiter décoller votre omelette sans problème). Mettre au four et surveiller la cuisson (environ 12 à 15 minutes, mais le visuel est le meilleur ami du cuisinier: l’omelette doit être très gonflée, légèrement dorée sur le dessus, et le tour doit commencer à être un peu plus brun (mais pas trop, ce sera trop cuit !)).

Pendant ce temps, déposer le persil dans un saladier et faire un tas avec les échalotes à côté. Arroser du jus de citron et de l’huile d’olive, poivrer généreusement et saler au goût. Avec les doigts, travailler uniquement l’échalote pour qu’elle se défasse en petites rondelles fines et soit bien assaisonnée. Mélanger avec le persil et réserver.

Lorsque l’omelette est à point, sortir du four et faire glisser l’omelette sur un plan de travail. Dresser la salade sur l’omelette, trancher et servir.

Bon appétit !

2 commentaires:

malm a dit…

Hummm Jamie (de la bave coule un peu le long de mon menton)
J'ai jamais essayer ses omelettes, même si je suis une fan fini (je suis persuader que nous sommes fait l'un pour l'autre, mais qu'ils ne le sait pas encore :-) ) Peut-être que je vais me laisser tenter...

Daiva a dit…

Hihihi ! Vous êtes sans aucun doute faits l'un pour l'autre: vous aimez la bouffe tous les deux !

Je suis en train de lire Jamie at home (c'est très long parce que je prends le temps de lire tous les petits textes instructifs, et je regarde les recettes avec attention, comme si elles étaient la 8ième merveille du monde !) et je suis assez étonnée par la simplicité de ce qu'il fait. Je disais à mon chum que Jamie fait du "un peu plus" avec du "très simple", ce que j'admire beaucoup.

Le pire, c'est que jusqu'à il y a quelques mois, j'avais une impression assez défavorable de Jamie (sans le connaître toutefois) et il m'intéressait assez peu... jusqu'à ce que je tombe sur une de ses émissions !!

OMG ! Quel homme ! Hihi

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...